Aller au contenu principal


A Ioannina, une autre Grèce se révèle, verdoyante, orientale et méconnue. Capitale provinciale et ville estudiantine, c’est ici que bat le coeur de l’Epire, au bord d’un lac paisible où se mirent les montagnes toutes proches. Jadis carrefour commercial entre l’Italie, la Russie et l’empire ottoman, elle a brassé les cultures et nourri des légendes qui se racontent encore dans son architecture.